Editorial -

Géante Rouge 5

Géante Rouge 5

Géante rouge en est déjà à son numéro 5. C’est donc un premier anniversaire. Certes, un an, pour une revue trimestrielle, c’est encore jeune ! Mais dans cette année, le fanzine a déjà trouvé sa ligne éditoriale, son rythme, sa manière d’être…

Cette manière d’être, c’est la science fiction. Cette même science fiction qui s’est retrouvée à Bellaing, avec Géante rouge, pour sa 33ème convention, une science fiction ouverte, variée, qui a envie de créer, de bouillonner, de se faire plaisir et de faire plaisir à ses lecteurs. C’est ce que nous tentons ici. Dans ce numéro, Nathalie Dau nous livre son journal de convention.

En une année, Géante rouge a déjà reçu quatre invités de marque : Lucie Chenu, écrivaine, anthologiste, infatigable surfeuse ; Alain Damasio, qui nous a réservé des pages inédites de son livre superbe : la Horde du Contrevent ; Xavier Mauméjean, avec un chapitre en avant-première de son prochain roman : Lilliputia ; Henri-Layon Oldie, l’auteur double Ukrainien, qui nous a réservé une nouvelle écrite en russe dans le cadre du concours Clavène.

Géante Rouge

Cette fois, c’est Alain le Bussy, présent dès la premier numéro, qui répond aux questions de l’interviewer. Lui aussi a écrit spécialement (sous le knout, prétend-il) une nouvelle qui s’intègre dans l’univers d’Aqualia. Dans le numéro 6, Claire Panier-Alix sera notre invitée, et, par la suite, d’autres invités, déj? , d’autres meneurs de jeu !

Et bien entendu, dans chaque numéro, un illustrateur différent : Krys, Kokot, Foolmoon, Buondelmonte… C’est jean-Claude Vieillesse qui illustre les textes de ce numéro. Parlons-en, de ces textes : La goutte d’eau, de Jean-Louis Trudel, parue une première fois au Québec dans « Brins d’éternité », et des textes de David Miserque, Timothée Rey, Livia Galeazzi (un texte superbe !), Patrick Duclos et Hugo van Gaert…

BONNE LECTURE !

HVG

Sommaire