Editorial -

Géante Rouge 15

Géante Rouge 15

Au début il y a eu la Convention nationale française de Science-fiction de bellaing, en 2006. Le nom est à rallonge, mais Raymond Milesi, inestimable Pape de ces manifestations, redoutable gardien du temple, tient au respect du titre ! Et il a raison. Au début, donc, il y eut Bellaing 2006. Pour préparer cette convention, j’avais alors décidé de créer un fanzine : Géante rouge, qui, dans mon esprit, ne devait avoir que quatre numéros, pour nous conduire jusqu’à cette manifestation.

C’était un temps où écrire avec du « Comic sans MS » (ce qui est le nom de la police avec laquelle est écrit le texte que vous lisez) n’était pas encore tout à fait ringard ! C’est vous dire !

Géante Rouge

Bref, il y eut quatre premiers numéros de Géante rouge, et normalement, les choses auraient dû en rester là … Mais voilà : le mouvement était lancé : comment donc l’arrêter. Il y eut donc encore quatre numéros, et à ce moment, alors que le fanzine commençait à prendre des couleurs, à se carrer-coller le dos, etc. Stéphanie Nicot est venue m’offrir de reprendre Galaxies… Nouveau rédacteur en chef, et Géante rouge a continué.

Fredgev, ou plutôt, puisqu’il a décidé de reprendre son nom, Frédéric Gévart, prépare actuellement le numéro 16, consacré à Wagner. Mais pendant ce temps, qu’il me pardonne, je ne cesse de lui piquer des numéros, que ce soit pour offrir de l’espace aux participants de l’appel à textes « 41 » ou pour préparer à nouveau une convention à Bellaing, qui sera cette fois Bellaing 2009, la 36ème !

Voilà donc un Géante rouge un peu spécial, et même tout à fait spécial, puisqu’il n’est autre que le Spécial Bellaing 2009, justement. Si vous l’avez entre les mains, il y a une chance sur deux, ou peu s’en faut, que ce soit parce que vous participez à cette convention…

Alors bienvenue à Bellaing, bonne convention, bonnes rencontres, et à bientôt !

Hugo van Gaert

Sommaire